Actualités
2 juillet 2019

Fin de vie :
compléter la loi Claeys-Léonetti

Alors qu’une récente étude vient confirmer la pratique très inégale du recueil des directives anticipées en Ehpad, Yvette Giaccardi, membre de Sud coordonnateurs, milite dans une lettre ouverte pour compléter les nombreuses avancées de la loi Claeys-Léonetti sur la fin de vie.

L’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation artificielles est posé à la personne qui rédige ses directives anticipées. Il peut paraitre difficile d’assimiler ces deux actions à un traitement démontrant une obstination déraisonnable. Mourir de faim c’est très long. En 2013, le cas de Vincent Lambert l’a encore souligné, les traitements ont été rétablis après 31 jours d’arrêt total d’alimentation, avec persistance d’une hydratation réduite à 200 ml par jour.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités