Actualités
4 mars 2019

Evénement indésirables :
mettre fin à la peur du gendarme

On le sait, les professionnels présents en Ehpad réfléchissent à deux fois avant de signaler un événement indésirable, par peur d’une sanction de leur hiérarchie ou des agences régionales de santé.

L’ouverture, en 2017, d’un portail de signalement des évènements sanitaires indésirables, encore trop peu connu, n’a rien changé à l’affaire. Agnès Buzyn souhaite aujourd’hui changer la donne. Fin janvier, lors d’un colloque à Paris, la ministre de la Santé a annoncé une stratégie, avec pour ambition de développer une culture du signalement des professionnels de santé.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire