Actualités
30 septembre 2021

Éthique : une charte en forme de repère

Elaborée par l’Espace régional d’éthique d’Ile-de-France et remis à Brigitte ­Bourguignon le 2 septembre, la Charte éthique et accompagnement du Grand âge, propose plusieurs repères à destination des soignants pour sortir de l’impasse.

On le sait, l’éthique a occupé une place centrale tout au long de la crise sanitaire pour tenter de répondre à de très nombreuses questions, comme la gestion de la fin de vie, la nécessaire conciliation entre la sécurité et le bien-être des résidents durant toutes les périodes de confinement, ou encore le consentement à la vaccination.

Ainsi, tout au long de la crise, les espaces régionaux d’éthique ont été bien plus sollicités que la moyenne, de nombreux soignants s’étant retrouvés dans l’impasse devant -l’urgence des situations. Une tendance tellement forte que Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à l’Autonomie, avait missionné en novembre 2020, l’Espace régional éthique d’Ile-de-France pour réfléchir à la question et poser quelques fondamentaux. Cette mission avait débouché en février dernier sur un document repères élaboré et remis par le philosophe et éthicien Fabrice Gzil, une personnalité que nous avions longuement interrogé dans les colonnes du Journal du médecin coordonnateur. Celui-ci militait alors pour une éthique enracinée dans la réalité des établissements et adaptée à la situation de crise aigüe de l’époque, mais ces premiers travaux n’étaient qu’un préalable et d’autres, plus globaux, devaient voir le jour.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire