Actualités
Annie de Vivie - © Agevillage.com

3 mars 2016

Et si on dezoomait un peu ?

L’essentiel des réflexions des professionnels tourne évidemment autour de la meilleur prise en charge possible des résidents. Mais pour importantes qu’elles soient, les personnes âgées hébergées ne sont pas les seuls acteurs de l’éco-système de l’Ehpad. Personnels, familles et aidants nécessitent aussi qu’on réfléchisse à leur place et la façon de les valoriser.

Les salariés, clef de voûte des Ehpad

Derrière chaque personne âgée en Ehpad, il y a un salarié. Ou pour le moins…0,6 salarié ! Soit des centaines de milliers de professionnels à qui on rend souvent hommage mais qui sont aussi parfois mal considérés, mal payés ou insuffisamment formés.

C’est à notre amie, Annie de Vivie, la fondatrice du fameux site Agevillage, que nous avons confié la conduite de cette table-ronde sur un sujet qu’elle connaît bien, notamment en qualité de responsable des formations Humanitude.

De récentes études ont mis l’accent sur la douloureuse question des conditions de travail en EHPAD. La charge physique importante, la pression temporelle et psychologique ou encore les éventuels conflits internes rendent ces métiers difficiles et fragilisent les salariés. Or, la qualité de prise en charge en EHPAD ou à domicile dépend en très grande partie de vos équipes.

Le bonheur de vos résidents passe donc par le bien être des salariés. Comment mieux les accompagner dans les moments difficiles ? Comment les fidéliser ? Comment prévenir les risques psycho-sociaux ? Comment limiter les risques d’épuisement physique ?

Les familles, client ou partenaires ?

En EHPAD en particulier, les familles sont à la fois des clients, des payeurs, des partenaires et parfois de coriaces consommateurs conscients de leurs droits. La relation avec les familles nécessite une attention toute particulière afin de s’assurer que les proches des usagers reçoivent l’accompagnement et le soutien dont ils ont besoin, d’une part et n’empêchent pas les équipes de travailler correctement, d’autre part. Comment gérer au mieux cette relation ? Comment mieux comprendre les familles ? Comment mieux les accompagner dans les moments difficiles ?

Les aidants : un statut enfin reconnu

Enfin, une des principales innovations de la loi ASV réside dans la reconnaissance officielle d’un statut des aidants et la création d’un droit au répit pour ces derniers. Ce droit prend la forme d’une aide financière d’un montant pouvant aller jusqu’à 500 euros par an pour financer tout simplement un moment de répit (aide à domicile, accueil de jour ou de nuit, hébergement temporaire en Ehpad). Ce « droit au répit » est alimenté par une dotation de 80 millions d’euros.

Il revient donc aux Ehpad désormais de développer une offre d’hébergement temporaire nouvelle et réellement adaptée aux besoins de ces aidants. Quelles offres les Ehpad vont-ils proposer aux familles ? Comment rendre efficace l’offre d’hébergement temporaire ?

Les Assises Nationales seront donc l’occasion de réfléchir dans l’après-midi du 30 mars à toutes ces questions.

  • « Et si on parlait des salariés des EHPAD ? » : Débat conduit par Annie de VIVIE, Fondatrice d’Agevillage.com avec Jean-Marc BLANC, Directeur d’Ehpad et Consultant- formateur, Katya CORBINEAU, DRH du groupe Emera et Sylvain CONNANGLE, Directeur d’EHPAD et auteur de «­Missions et Management des équipes en Ehpad­».
  • « Droit au répit des aidants… Quelles réponses des EHPAD ? » : Débat conduit par Murielle JAMOT, Déléguée nationale Personnes âgées de la Croix Rouge avec Florence LEDUC, Présidente de l’Association Française des Aidants, Patrick CLEENEWERCK, Directeur d’un EHPAD temporaire.
  • « Les Familles : acteurs de l’EHPAD ou empêcheur de tourner en rond ? » : Débat conduit par Sarah ROBLET, Consultante à EHPA Conseil avec Alice CASAGRANDE, Directrice «­Formation et Vie Associative » à la Fehap et Aurélie DE ANDRADE, Formatrice et médiatrice des conflits dans la relation d’aide.

Télécharger le programme complet

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire