Actualités
© GianlucaCiroTancredi - fotolia

7 avril 2016

Et le nouveau Directeur de cabinet est…

Il aura fallu deux mois à la secrétaire d’Etat chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie depuis sa prise de fonction pour recruter son directeur de cabinet. Mais le Cabinet, lui, s’est constitué progressivement par le prompt renfort de quelques personnalités intéressantes.

Après sa prise de fonction, il aura fallu attendre 3 semaines pour que Pascale Boistard trouve son directeur de Cabinet en la personne de Benjamin Ferras, jeune quadra de l’iGAS. Mais il aura fallu 10 jours à ce dernier pour démissionner…laissant de nouveau la Secrétaire d’Etat sans Dir’ Cab’.

Finalement, c’est le mercredi 6 avril, qu’a été nommé Julien Tiphine. Enarque et diplômé de Sciences Po, Julien Tiphine est administrateur civil hors classe depuis 2005. Il arrive tout droit de la Direction Générale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle au Ministère du Travail où il suivait « Pôle Emploi » depuis le 1er janvier 2015. Avant cela, il était passé par le Ministère des finances et des comptes publics (en tant que chef du bureau du pilotage du budget et de la synthèse budgétaire de la direction générale des finances publiques), par la première chambre de la Cour des comptes en tant que rapporteur ou encore par la direction de la sécurité sociale, qu’il a rejoint à la sortie de l’ENA en tant que chef du bureau des retraites de base. Un solide parcours donc. Mais assez éloigné du sujet « personnes âgées ».

Il dirigera une équipe composée de :

  • Renaud Chenu, un ancien collaborateur de Jérôme Guedj au Conseil général de l’Essonne pour la presse et la communication
  • Pauline Sassard, qui s’occupera de l’aide à domicile après avoir été successivement à l’UNA, au Synerpa puis à l’ANAP où elle était chargée de mission.
  • Thomas Godard, directeur de l’Action Sociale de Réunica, suivra le dossier de la Silver Economie.
  • Enfin, Pascale Boistard a choisi pour suivre les Ehpad un… directeur d’Ehpad. Logique certes. Mais très inhabituel dans un cabinet ministériel. Joseph Magnavacca était jusqu’ici directeur des Ehpad publics de Fontenay aux Roses et de Sceaux et vice-président de la Conférence Nationale des Directeurs d’Ehpad publics.

Ils ont désormais 13 mois pour laisser leur marque chacun dans leurs domaines.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire