Actualités
© B.Topuz pour la CNSA

11 décembre 2020

Entretien : Yannick Eon, conseiller médical à la CNSA

Alors que la crise sanitaire s’abat pour la deuxième fois en huit mois sur notre pays, les Ehpad ont beaucoup de mal à évaluer dans la durée les besoins en soin de leurs résidents. Conseiller médical à la CNSA, Yannick Eon revient sur la difficulté de l’exercice en cette période de grande instabilité et nous en dit plus sur le calendrier du New Pathos…

Le Journal du Médecin Coordonnateur : Où en sont les travaux concernant la réforme de l’outil Pathos ?

Yannick Eon : Les travaux médicaux concernant l’élaboration du nouvel outil Pathos sont désormais achevés. Nous avons retravaillé les ordonnances types que nous avons confrontées au terrain au travers de deux études. La première, Pathos 1, avait pour but de vérifier auprès des établissements si les temps de soins déterminés par les membres du groupe de travail étaient validés par les professionnels dans les Ehpad et les USLD. La deuxième, Pathos 2, devait nous permettre de mesurer les écarts entre les résultats du nouveau Pathos et les soins réellement reçus par les résidents, en tenant compte bien évidemment des économies d’échelle que peuvent réaliser les Ehpad dans le cadre de leur organisation. Une fois ces ordonnances validées sur le plan médical, il fallait s’intéresser aux coûts engendrés lors de leur application. 

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire