Actualités
9 septembre 2019

Entretien avec Matthieu Sibé

Professeur agrégé d’économie et de gestion au sein de l’Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement de l’Université de Bordeaux, Matthieu Sibé détaille plusieurs pistes pour favoriser l’attractivité des Ehpad.

Le Journal du Médecin Coordonnateur : Comment mesure-t-on l’attractivité des établissements ou des organisations ?

Matthieu Sibé : Les études conduites sur le phénomène de l’attraction organisationnelle se situent à la croisée des sciences du marketing et des sciences de la GRH. Elles visent à comprendre les comportements individuels et organisationnels qui fondent la décision de s’engager dans une relation d’emploi vis-à-vis de tel ou tel poste de travail et dans telle ou telle entreprise. L’élaboration d’une théorie sur ce sujet est relativement récente, prenant forme au début des années 2000, et reste encore en construction. Dans les grandes lignes, elle traite du pouvoir de séduction de l’employeur par l’image qu’il donne de son organisation. Elle s’intéresse également aux déterminants du contrat psychologique qui se nouent entre l’employeur et la nouvelle recrue, particulièrement au démarrage de la relation d’emploi, à l’occasion de l’entretien de recrutement, lieu privilégié de l’expression des promesses d’engagement du futur couple « employeur-employé ». Plus récemment, les recherches sur l’attraction organisationnelle tiennent compte du pouvoir de mobilisation et de fidélisation tout au long de la relation de travail, considérant que la capacité d’attraction est aussi déterminée par la capacité de l’entreprise à pérenniser une relation de travail durable et de qualité.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités