Actualités
30 septembre 2021

Entretien avec Matthieu Sibé

Enseignant-chercheur à l’Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement (Isped) de l’université de Bordeaux, Matthieu Sibé revient sur la nécessité d’évaluer avec précision la qualité de vie au travail, tout en soulignant son importance pour envisager l’Ehpad du futur.

Le Journal du Médecin Coordonnateur : La qualité de vie au travail (QVT) est un objectif répété du secteur médico-social. Comment peut-elle se concrétiser en Ehpad ?

Matthieu Sibé : Je dirais que la promotion de la qualité de vie au travail en Ehpad passe par l’action et l’expérimentation, mais aussi et surtout par la discussion. C’est un sujet dont il faut parler pour tenter de trouver, à l’échelle de chaque établissement, des solutions collectives. Malheureusement, j’ai le sentiment que le sujet effraie encore les directions qui craignent de mettre au jour des difficultés qu’elles ne pourraient pas gérer. Pourtant, les directeurs pourraient tirer de vrais bénéfices à entamer ce processus de dialogue, en particulier pour fidéliser les personnels et favoriser l’attractivité des établissements. De la même manière, si une impulsion politique est notable, notamment à l’initiative des agences régionales de santé, elle ne semble bénéficier qu’à un nombre encore trop limité d’établissements.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire