Actualités
© Julien Bourgeois

11 décembre 2018

Entretien avec le Pr Bruno Vellas

“La France peut être un des premiers pays à créer une médecine moderne.”

Le Pr Bruno Vellas est coordonnateur du Gérontopôle de Toulouse, président du Comité scientifique de la concertation Grand âge et autonomie.

Le Journal du Médecin Coordonnateur : Professeur Vellas, dans le cadre des instances mises en place pour préparer la réforme annoncée pour 2019 par le chef de l’Etat, vous avez été nommé président du conseil scientifique, un conseil qui réunit gériatres, sociologues, économistes, démographes, etc. Quel rôle comptez-vous donner à cette instance et quelles sont les 2 ou 3 orientations que vous avez déjà à l’esprit ?

Pr Bruno Vellas : Le comité scientifique va avoir pour rôle de faire le point sur l’état des connaissances scientifiques dans le domaine du grand Âge, de la dépendance et de sa prévention. Il a aussi pour rôle d’écouter les suggestions qui vont être réalisées par les différents ateliers, de réfléchir et de faire des propositions. S’il est encore trop tôt pour parler des principales orientations, nous pouvons cependant dire qu’il est important de faire l’état des lieux des forces en présence, mais aussi des faiblesses et de réfléchir à certains dysfonctionnements.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite ou au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités