Actualités
4 décembre 2019

Entretien avec Laure de la Bretèche

Mission : booster le secteur associatif

A 47 ans, Laure de la Bretèche, en devenant la présidente non exécutive du groupe associatif français qui compte le plus grand nombre d’établissements pour personnes âgées, s’impose d’emblée comme une des personnalités qui va désormais compter dans le secteur. Interrogée au lendemain de sa nomination, elle donne ici, au Mensuel des Maisons de Retraite, sa première interview comme présidente d’Arpavie. Elle y trace les objectifs que la Caisse des Dépôts s’assigne.

Le Mensuel des Maisons de ­Retraite : Laure de la Bretèche, vous venez d’être élue présidente d’Arpavie. Cette nomination est-elle le signe que la Caisse des Dépôts veut s’impliquer beaucoup plus directement à l’avenir dans la gestion des Ehpad ?

Laure de la Bretèche : Le directeur général de la Caisse des Dépôts, Eric Lombard, a choisi pour ligne stratégique la lutte contre les inégalités territoriales et sociales. La Caisse des dépôts est historiquement un acteur de l’accompagnement de l’avancée en âge, via ses investissements sur le territoire et via ses métiers dédiés à la retraite (elle gère la retraite d’un Français sur 5).

Mais il est vrai que sa contribution s’accentue, ainsi que l’a montré notre implication dans les travaux de Dominique Libault, évoquée dans son rapport à la Ministre. La CDC a des leviers dans des champs très ­variés : aide aux projets de territoire (EHPAD, résidences …), soutien à l’innovation (technologies mais aussi solutions nouvelles de solvabilisation), etc. Via ses filiales, elle peut activer des interventions dans le champ de l’habitat spécifique (CDC Habitat) ou de la mobilité (Transdev).

Le MMR : Arpavie, c’est la réussite de la fusion entreprise en 2016 d’Arepa, d’Arefo et d’Arpad, trois groupes associatifs anciens. Mais c’est aussi une association dont les comptes sont depuis deux ans dans le rouge. Comment voyez-vous l’avenir d’une association qui, avec près de 130 établissements, demeure le premier opérateur associatif ?
Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire