Actualités
6 octobre 2022

Entretien avec Claire Fourcade, Présidente de la Société française de soins palliatifs

Claire Fourcade craint les conséquences de l’adoption d’une loi légalisant l’euthanasie. Elle rappelle également les progrès nécessaires des Ehpad en matière de soins palliatifs.

Le Journal du Médecin Coordonnateur : Le chef de l’Etat a annoncé le lancement d’un débat national sur la fin de vie à partir du mois d’octobre. Comment analysez-vous cette initiative ?

Claire Fourcade : Nous constatons actuellement une préoccupation de plus en plus grande des Français autour de cette question. En 2021 déjà, une proposition de loi avait été partiellement votée concernant l’euthanasie et le suicide assisté et plusieurs personnalités politiques se sont récemment déclarées favorables à cette option. De la même manière, plusieurs sondages affirment qu’une grande majorité de Français souhaitent que l’euthanasie soit, dans certains cas, légalisée. S’il faut noter que ces sondages n’ont pas forcément une grande valeur car ils consistent à poser une question simple sur un sujet très complexe, on ne peut nier la soif d’échange sur ce sujet dans le pays. Je ne suis donc pas fermée a priori à cette concertation tant que les soignants ont la possibilité de prendre la parole et de se faire entendre.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire