Actualités
© Patrick Dagonnot

2 novembre 2021

Entretien avec Caroline Fiat

députée La France Insoumise de Meurthe-et-Moselle

Au moment où l’Assemblée Nationale se penche sur le PLFSS pour 2022, les parlementaires de l’opposition, logiquement, s’opposent. Parmi ces voix qui se font entendre, celle de Caroline Fiat, députée « insoumise » et aide-soignante de profession que le MMR est allée rencontrer.

Le MMR : Qu’avez-vous pensé des annonces du Premier Ministre le 23 septembre sur le PLFSS pour 2022 ?

Caroline Fiat : Le sentiment qui m’habite depuis 4 ans sur ce sujet, à savoir la colère, n’a fait qu’augmenter. De rapports en reports, nous avons assisté ce 23 septembre à l’annonce de mesurettes et à l’enterrement de la Loi Grand Age et Autonomie.

10.000 soignants quand il en faudrait 20 fois plus ? Sur 5 ans, c’est 2000 soignants de plus par an, alors qu’il y a en moyenne 20 000 personnes âgées en perte d’autonomie supplémentaires chaque année dont la moitié va en EHPAD. Cela signifie qu’avec cette mesure, le ratio de soignant par résident sera de 1 pour 5, contre 1 pour 3 aujourd’hui ! Dans ces conditions, la maltraitance institutionnelle dans les EHPAD ne peut que s’aggraver.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire