Actualités
© Synerpa - le stand du Synerpa au salon Paramédical à Paris, le 13 février.

14 février 2013

Ehpad privés : des emplois par milliers

Le syndicat des maisons de retraite privées, le Synerpa, poursuit sa double croisade : attirer de nouvelles recrues vers les métiers du grand âge, et donner du secteur une image dynamique et positive.

Les petites entreprises du grand âge ne connaissent pas la crise ! 2 500 recrutements d’ici l’été : voilà l’alléchante promesse qu’a formulée le Synerpa, dans un communiqué paru le 11 février. « Les postes sont ouverts à tous les niveaux de qualification et quelle que soit la formation des personnes intéressées », encourage la déléguée générale du syndicat, Florence Arnaiz-Maumé. Des postes qui sont, en outre, « à 84% des CDI et à plein temps ». De plus en plus « connecté », le Synerpa propose aux chercheurs d’emplois qui souhaiteraient en savoir plus, un rendez-vous virtuel sur le réseau social Twitter, en tapant, dans la barre de recherche, le mot clef : « #2500emploisasaisir ».

Le Web 2.0, certes, mais les méthodes classiques sont aussi prisées par les Ehpad privés pour vanter leurs mérites. Après avoir renouvelé, en octobre 2012, et en version XXL, l’expérience du Forum Paris pour l’emploi, le Synerpa a pris ses quartiers, avec huit de ses « gros » adhérents, au salon Paramédical, le 13 février à Paris. Y étaient proposées « plus de 1 300 offres d’emploi sur la filière soin (infirmiers, aides-soignants, auxiliaires de vie sociale et aides médico-psychologiques), [ainsi que] des postes de médecins coordonnateurs, psychologues, ergothérapeutes, psychomotriciens, kinésithérapeutes et directeurs d’établissement».

Le Synerpa aimerait bien compter, aussi, sur les emplois d’avenir, ces contrats dédiés aux jeunes de 16 à 25 ans peu ou pas qualifiés, ainsi qu’aux personnes handicapées de moins de 30 ans… mais réservés au public et à l’associatif. Des emplois qui pourraient permettre de « réduire la tension sur les métiers du grand âge ». Déjà, les adhérents du syndicat « se sont engagés à recruter 1 000 jeunes rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle d’ici le 31 décembre 2014 ». Et le Synerpa de réclamer, à nouveau, la signature d’une convention cadre avec l’État pour permettre à ses membres commerciaux de rentrer dans le dispositif.

Le recrutement, notamment de personnels soignants, reste une véritable épine dans le pied des Ehpad lire à ce sujet notre dossier paru dans le Mensuel des Maisons de Retraite de septembre. Dommage que le Synerpa soit un peu seul sur le pont pour faire la pub des métiers du grand âge. 

 

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire