Actualités
© Altera Group

13 juin 2013

E-autonomie : l’appli Kodro au cœur d’un vaste projet de recherche

Une application pour tablettes tactiles, destinée à retarder le déclin cognitif des personnes âgées, sera expérimentée à grande échelle en Languedoc-Roussillon à partir de l’automne, dans le cadre d’une étude sur la qualité de vie à domicile ou en établissement.

Après cinq ans de développement, l’application Kodro passe à la phase du « démonstrateur » avec l’appui de la région Languedoc-Roussillon. Une étude, pilotée par le CHU de Montpellier, analysera durant un an l’impact de cet outil informatique sur la qualité de vie de 2 500 utilisateurs, recrutés via les services d’aide à domicile, les collectivités locales et dans les établissements. L’initiateur du projet, Frédéric Couriol, espère équiper une cinquantaine d’Ehpad et centres d’accueil de jour pendant l’été.

Conçue pour stimuler les personnes âgées et enrayer leur déclin cognitif, Kodro offre une palette d’activités variées : des jeux, de la lecture, des vidéos courtes, mais aussi une messagerie et un agenda. Nous avons pu tester cette application d’aspect ludique et convivial, qui permet d’évaluer les capacités de son utilisateur et de les suivre dans le temps. Les professionnels y gagneraient un temps précieux dans l’organisation des animations en établissement et dans le déroulement du test de Folstein (ou Mini Mental Score, test d’évaluation des fonctions cognitives).

La société Altera Group, fondée en 2008 à Montpellier pour financer Kodro via une activité de « conseil et formation en efficacité commerciale », a depuis obtenu de nombreux soutiens institutionnels : le conseil régional de Languedoc-Roussillon, à travers la société de capital-investissement Soridec et le fonds européen Feder, la Banque publique d’investissement (ex-Oséo), le Crédit Agricole avec son fonds régional Sofilaro, et même le ministère de la Santé, qui a retenu Kodro parmi les 14 lauréats de l’appel à projets e-santé n°2.

En parallèle du projet de recherche montpelliérain, l’entreprise prospecte tous azimuts pour trouver des débouchés commerciaux, en priorité dans des groupes de maisons de retraite. Frédéric Couriol espère convaincre une centaine d’établissements dans les prochains mois, tout en faisant référencer son produit par des prestataires de services à domicile. Actuellement, l’offre Kodro (incluant la tablette tactile) est distribuée par abonnement mensuel, moyennant 80 euros pour un particulier et 650 euros pour dix utilisateurs en institution (plus 20 euros par utilisateur).

La validité de ce modèle économique reste encore à démontrer en France. Dans le même temps, Altera Group s’apprête à inaugurer sa filiale aux Etats-Unis. Le pays de tous les possibles, où Kodro sera sans doute plus facile à vendre aux particuliers…

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire