Actualités
3 mai 2021

Directions multi-sites :
Quand t’en gères 1, pourquoi pas 2 ?

De plus en plus présentes dans les territoires, les directions communes donnent aux Ehpad qui la composent des marges de manœuvres plus importantes et l’occasion de renforcer leur professionnalisation. Si leur croissance reste inégale, elle pourrait bouleverser le modèle classique des Ehpad… Enquête.

C’est un fait. La profession de directeur d’Ehpad est devenue bien trop complexe et technique pour être assumée en solitaire. Dès lors, l’époque est aux regroupements divers et dans ce cadre, les directions communes, ou directions multisites, ne cessent de prendre de l’ampleur. Confidentielles il y a quinze ans, elles irriguent désormais tous les secteurs, mais pour des raisons diverses. Dans le privé, ce mode d’exercice s’explique avant tout pour des raisons économiques, mais aussi car en mutualisant les compétences et la professionnalisation de la réponse, cette formule permet de rendre un service optimisé, tout en restant compétitif et attractif. La montée en puissance des directions communes dans le secteur public répond à des considérations bien plus pratiques. Initiée par les autorités de tutelles ou par les élus, parfois pour des motifs de réductions des coûts, elles permettent avant tout de faire face à une carence des directeurs dont le nombre ne cesse de diminuer (plus de 100 établissements publics n’ont pas de directeurs aujourd’hui selon les dernières données du Centre national de gestion).

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire