Actualités
© Françoise Stijepovic

11 décembre 2020

Deuxième vague :
les médecins coordonnateurs
sur le pied de guerre…

Alors que la deuxième vague reste très importante, les médecins coordonnateurs tentent de faire face avec leurs armes, capitalisant sur les leçons de la crise du printemps, mais le visage de la menace n’est plus vraiment le même…

Cette fois, la deuxième vague est là et bien là. Malgré le couvre-feu, le confinement et la perspective du déconfinement, les taux d’incidence, d’admission en réanimation, ainsi que le nombre de décès restent élevés. Selon les données du ministère publiées le 19 novembre, un Ehpad sur 5 est désormais touché par le virus. C’est certes moins que la première vague, mais cela représente tout même 163 décès par jour durant la dernière semaine écoulée. Autre fait inquiétant, ce deuxième épisode de l’épidémie touche tous les territoires même si certains sont plus touchés comme la Nouvelle-Aquitaine, les Hauts-de-France ou encore l’Occitanie. En effet, contrairement au mois de mars et d’avril durant lesquels seules certaines zones du pays avaient été vraiment frappées, plus personne ne peut se dire épargné par le virus à court ou à moyen terme et les transferts de malades, voire de personnels, se compliquent considérablement.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire