Actualités
à gauche © Patrick Dagonnot - à droite : © William Alix - CNSA

5 septembre 2014

Changement de tête à la CNSA

Geneviève Gueydan succède à Luc Allaire à la tête de la CNSA, qui n’a pas vu son mandat de 3 ans reconduit. Certaines organisations professionnelles montent au créneau, dénonçant le manque de continuité à la tête d’une institution appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les politiques de l’autonomie.

Comme l’amour vu par Beigbeder, le mandat d’un directeur de la CNSA… « dure 3 ans » ! Et depuis la création de la CNSA en 2005, aucun directeur n’a passé le cap d’un premier mandat. Denis Piveteau (2005-2008), Laurent Vachey (2008-2011), Luc Allaire (2011-2014) : aucun n’a été renouvelé pour un second mandat. Du coup, les fédérations sont montées au créneau pour dénoncer cette continuelle discontinuité dans la gouvernance.

Un départ qui fait des vagues

Dans un communiqué commun, la FEHAP, la FHF, la FNATH et l’UNAPEI, toutes les quatre présentes au conseil de la CNSA, ont chois de faire l’inventaire des croisades lancées par Luc Allaire : « le suivi de l’origine et de l’affectation des crédits non reconductibles, l’analyse de la sous-consommation des crédits affectés au champ des Personnes âgées ou encore le lancement moins tardif des campagnes budgétaires annuelles ».

Un communiqué publié par le GR31, le regroupement des associations membres du conseil de la CNSA, met carrément en cause le « départ prématuré » de Luc Allaire, dont la collaboration avec la présidente Paulette Guinchard « s’annonçait fructueuse ». Un communiqué co-signé tout de même par Sylvain Denis (Fédération nationale des associations de retraités et préretraités) et Jean-Louis Garcia (Fédération des associations pour adultes et jeunes handicapés), tous deux vice-présidents de la CNSA…

Geneviève Gueydan : un profil incontestable

Autant dire que la nouvelle directrice de la CNSA fera ses premiers pas sur un champ de braises… En même temps, si beaucoup regretteront Luc Allaire, peu pourront se plaindre d’une erreur de casting en la personne de Geneviève Gueydan.

Normalienne, diplômée de Sciences Po Paris, énarque, Geneviève Gueydan est une haut-fonctionnaire qui a versé dans le social de longue date. De 2001 à 2004, elle officie au Cabinet du Maire de Paris Bertrand Delanoë avant de prendre le poste de directrice générale l’action sociale, de l’enfance et de la santé (DASES) de la Ville de Paris. Poste qu’elle quittera en 2013 pour rejoindre l’Elysée où elle officiera comme conseillère chargée des personnes âgées et des personnes handicapées.

Officiellement, il s’agissait de marquer à travers la nomination d’une nouvelle directrice la nouvelle étape que la CNSA doit inaugurer avec l’adoption de la loi. Officieusement, Luc Allaire, dont les relations avec la DGCS passaient pour orageuses et tendues, fait la place à une proche de l’Elysée.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire