Actualités
9 décembre 2019

Ce que dit le rapport El Khomri

Commandé en juillet dernier par la ministre des Solidarités et de la Santé, suite à une recommandation du rapport Libault qui avait souhaité une réflexion sur les métiers du Grand âge, et remis par Myriam El Khomri le 29 octobre dernier, à la suite d’une consultation des acteurs du secteur de plus de trois mois, le Plan de mobilisation nationale en faveur de l’attractivité des métiers du Grand âge 2020-2024 comporte 59 mesures, articulées en 5 axes principaux.

Décryptage #1 :
Sinistralité : ennemi public n°1

Parler sinistralité sans céder à la sinistrose : c’est le défi volontariste de Myriam El Khomri. Un défi qui n’est pas mince tant les constats sont accablants car l’indice de fréquence d’accidents du travail se situe à 33 °/°° en moyenne, il atteint le niveau record de 110 °/°°en Ehpad en 2017. Un taux qui plus en forte progression depuis 2013. Pour passer à la vitesse supérieure, Myriam El Khomri veut mobiliser les crédits de la branche AT-MP (Accidents du Travail – Maladies Professionnelles), branche qui en 2017 était excédentaire de 1,1 milliard d’euros et qui pourrait aisément du coup financer un plan à hauteur de 100 millions d’euros. Elle propose aussi l’embauche de « préventeurs » (ergonomes ou ergothérapeutes) chargés d’améliorer l’analyse et la prévention des accidents du travail, postes qui seraient financés par le département, l’ARS et la CARSAT. Le Rapport évoque enfin la nécessité de développer la formation des professionnels, y compris les directeurs et cadres intermédiaires, à la prévention des Troubles Musculo-Squelettique et cela avant 2024. Objectif : faire baisser la sinistralité en Ehpad de 20%.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Journal du Médecin Coordonnateur :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire