Actualités
18 septembre 2019

Canicule 2019 : une surmortalité modérée

La canicule de l’été 2019 a été la plus violente depuis celle de 2003 avec près de 18 journées en alerte contre 20 en 2003.

Malgré cela, la « surmortalité » a été dix fois moindre puisque 1.435 décès semblent devoir être spécifiquement dus à cet épisode caniculaire contre près de 15.000 en 2003. Et sur ces 1.435 décès, 67% ont frappés des personnes âgées de 75 ans et plus, soit 974. Sans que l’on sache ici la part des décès survenus en Ehpad quand en 2003 plus de 2.000 personnes avaient succombé en Ehpad pour cause de canicule. Et même si ces décès sont regrettables, force est de constater que la France n’en est désormais plus à l’état d’impréparation qui avait caractérisé la situation de l’été 2003.

Partager cet article

Retour aux actualités