Actualités
24 octobre 2017

Bye bye l’Anesm

Le PLFSS pour 2018 l’énonce clairement : à partir du 1er avril prochain, l’Agence Nationale d’Evaluation Sociale et Médico-sociale se diluera dans la Haute Autorité de Santé.

Certains ont fait récemment mine de s’étonner alors que le projet est dans les tuyaux depuis des années. D’abord parce que l’Anesm regroupe 37 agents contre 400 pour la HAS et que maintenir une aussi petite agence n’a plus de sens. Ensuite parce que l’Anesm n’a en rien démontré depuis 10 ans qu’elle pouvait être à ce point efficace et performante qu’elle en devenait indispensable…

Evidemment, certaines organisations continuent de craindre que le médico-social soit écrasé par le sanitaire. Pourtant, même l’Uniopss qui semblait méfiante initialement a pris acte de cette évolution. Pour autant, le Gouvernement serait bienvenu de faire un peu de psychologie pour rassurer tout le monde. On pense notamment à la proposition de l’Uniopss de débaptiser la HAS au profit d’une « Haute Autorité des Solidarités et de la Santé ». On pense aussi à la nécessité de modifier la gouvernance pour intégrer des représentants du social et du médico-social à tous les étages. Plus rien ne pouvant justifier le statu quo, la Haute Autorité, que présidait il y a encore peu Agnès Buzyn, chapeautera donc bien à compter du 1er avril 2018 l’ensemble des deux secteurs.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire