Actualités
12 juillet 2012

Autonomie : un premier signe engageant

Ni révolutionnaires, ni immédiates, les mesures annoncées par la ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, lors du Conseil de la CNSA du 10 juillet 2012, sont toutefois encourageantes pour le grand âge.

50 millions euros supplémentaires pour le plan d’aide à l’investissement (PAI), 50 autres millions pour la médicalisation des Ehpad. La ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie Michèle Delaunay n’est pas venue les mains vides au Conseil de la CNSA. Même si, dans l’immédiat, ces belles annonces sur le papier ne changent pas grand-chose à la situation sur le terrain, régulièrement ralenti par les lourdeurs administratives.

Sur l’enveloppe de 50 millions débloquée pour le PAI de 2012, 35 seront alloués à l’adaptation et la modernisation d’établissements médico-sociaux pour personnes âgées. « Une somme prélevée sur les réserves de la CNSA », précise la caisse dans un communiqué, élevant ainsi de 70 à 120 millions l’enveloppe « fixée par le Conseil du 17 avril dernier ».

Autre bonne nouvelle, à nuancer toutefois, celle des 50 millions dédiés, par anticipation du budget 2013, à la médicalisation des Ehpad. « Les agences régionales de santé (ARS) pourront engager ces crédits dès cet été. Les crédits correspondants seront ouverts au projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) et leur disponibilité sera effective à compter du 1er janvier prochain », détaille encore la CNSA.

Double hic. Primo, cette « anticipation » n’est évidemment positive que si elle est un avant-goût des fonds versés au financement du personnel soignant, et non pas l’enveloppe totale de 2013. Secundo, si, en théorie, les ARS peuvent commencer à piocher dans les fonds versés « dès cet été », en vérité, elles devront attendre d’avoir véritablement les crédits dans leurs poches pour commencer à les débloquer… seulement début janvier.

Michèle Delaunay a également certifié que l'augmentation du plafond de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) promise par l’alors candidat François Hollande serait effectivement au programme de la réforme sur la prise en charge de l’autonomie.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire