Actualités
2 septembre 2021

ARS Ile-de-France : de Rousseau à Verdier

En 2018, il arrivait à la tête de l’ARS Ile-de-France auréolé d’une réputation de gars drôle et brillantissime acquise notamment à la Ville de Paris ou au cabinet de Valls à Matignon.

Il faut dire qu’il succédait au pâlichon Christophe Devys qui, pour compétent qu’il était, n’avait pas su prendre le costume de son prédécesseur Claude Evin. Dès son arrivée donc, l’énarque à l’accent méridional, a marqué son territoire. Mais il ne savait pas qu’il allait vivre quelques mois plus tard la plus grave crise sanitaire qu’ait connu l’Ile-de-France depuis des décennies.

S’il faut de grands évènements pour que se révèlent les grands hommes, alors la Covid-19 a permis de découvrir l’immensité du talent et du charisme d’Aurélien Rousseau. Immédiatement sur le front, il a été un chef d’équipe galvanisant ses troupes à l’ARS, un solide soutien pour le Ministre quand le navire tanguait et un formidable pédagogue en direction des franciliens lors de ses interventions radiophoniques remarquées ou dans ses centaines de tweets.

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire