Actualités
© yurok - istockphoto

20 novembre 2014

Arepa et Arefo-Arpad veulent se rapprocher

Le 19 novembre, les associations Arepa et Arefo-Arpad ont signé un protocole d’accord non-engageant. Ce rapprochement vise à la création du premier organisme associatif, à but non lucratif, dans le secteur des personnes âgées.

C’est en quelque sorte la première pierre que posent les associations avec ce protocole non-engageant. Ce protocole « expose les principales conditions d’un rapprochement entre elles afin d’assurer la représentation et la pérennité du secteur associatif dans le secteur de l’hébergement, de l’accueil et de l’accompagnement des personnes âgées », explique un communiqué de presse. Il a été adopté par les conseils d’administration des trois associations et porté par les partenaires institutionnels qui les composent (Caisse des Dépôts, Astria, CNAV, RSI, AGIRC-ARRCO…)

Mastodonte

Un ensemble associatif composé de 127 établissements (47 EHPAD, 77 logements foyers, 2 résidences locatives avec services et un SSIAD) et un service de transport de proximité pour les personnes âgées. Voilà à quoi devrait ressembler le futur ensemble issu du rapprochement entre Arepa, association des résidences pour personnes âgées fondée en 1964 à l’initiative de la Caisse des Dépôts, et l’Arefo, qui a vu le jour en 1966 à l’initiative de l’Ocil (Office Central Interprofessionnel du Logement), aujourd’hui devenu Astria.

Le futur mastodonte emploiera près de 3 000 collaborateurs et réalisera un volume d’affaires supérieur à 200 millions d’euros. Dans le secteur associatif, c’est donc une petite révolution qui se prépare. D’après notre dernier classement qui date d’octobre 2014, le nouveau groupe passerait devant la FCES qui possède 119 établissements toutes catégories confondues.

Nous annoncions dans ce même dossier spécial du Mensuel des Maisons de retraite des rapprochements à venir. Les deux entités disent à travers ce protocole vouloir « participer à la consolidation du secteur et renforcer le positionnement des deux acteurs, notamment sur le segment des résidences dédiées aux personnes âgées ayant les revenus les plus modestes et relevant de la politique de solidarité ».

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire