Actualités
Légende photo : André Flageul - © Gabriel Bourovich - EHPA Presse

20 juin 2013

André Flageul quitte la présidence d’une UNA « essorée »

Après dix années passées à la tête de l’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles (UNA), André Flageul a présidé sa dernière assemblée générale hier à Paris. Son successeur, qui sera désigné en septembre, héritera d’une fédération convalescente, aux finances pas encore assainies…

« Dix ans et un jour » après sa prise de fonction, André Flageul passe la main avec un soulagement à peine dissimulé. Les dernières années de son mandat à la tête d’UNA ne furent en effet pas les plus faciles : placée en redressement judiciaire fin 2009, la fédération nationale a du se restructurer en 2012 – en clair, licencier huit permanents. « Ca a été fait et bien fait », a clos le président sortant, remerciant en creux son directeur général Yves Vérollet, nommé en janvier 2012 en remplacement d’Emmanuel Verny.

Mais beaucoup reste à faire pour revitaliser un réseau « hétérogène, à plusieurs vitesses », que les vicissitudes ont rendu « globalement fatigué, même essoré ». Et le siège national n’est pas le seul à souffrir. « On est à l’os. Beaucoup d’associations n’ont plus de fonds propres », a alerté André Flageul.

En attendant de connaître les remèdes de Michèle Delaunay – la ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie doit présenter son projet de loi avant la fin de l’année – UNA devra entamer sa propre « refondation », qui passera par une mise à jour du projet associatif et des statuts, jugés « obsolètes » par le président sortant.

Ce n’est pourtant pas lui qui appliquera cette feuille de route. Malgré la satisfaction d’avoir « exercé le pouvoir d’agir » durant une décennie, les derniers mois furent éprouvants, parfois au point de « craquer », a-t-il confessé. Désormais apaisé, André Flageul pave la voie à son dauphin Francis Contis, vice-président délégué de la fédération…

Pour en savoir plus, lisez le prochain Journal du Domicile ! Pour vous abonner, c’est ici.

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire