Actualités
6 octobre 2022

AGGIR/ Pathos : des crédits pour la formation des médecins coordonnateurs

paru dans Le Journal du Médecin Coordonnateur

Alors que le système d’évaluation de la perte d’autonomie des résidents d’Ehpad, reposant sur les coupes AGGIR et Pathos évaluées par les médecins coordonnateurs est absolument essentiel, les établissements accusent un certain retard, note la CNSA, dans une instruction publiée fin août.

Selon la Caisse, environ un Ehpad sur quatre a une coupe qui a été réalisée en 2016 ou antérieurement. Certaines coupes ont mêmes été réalisées avant 2010 ! La CNSA note également qu’en 2021, le pourcentage des établissements dits « validés » s’élevait à 16 % alors que l’objectif annuel a été fixé à 40 % d’Ehpad évalués tous les cinq ans. Si la crise sanitaire n’est pas étrangère à ce retard, il convient tout de même de redresser la barre. C’est la raison pour laquelle la Caisse va financer, à hauteur de 1,25 million d’euros, la formation des médecins coordonnateurs sur le sujet. Cette somme devrait être répartie régionalement en fonction du nombre d’Ehpad sur les territoires.


Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire