Actualités
22 septembre 2020

Actus dom’ – Data dom’ – C’est dit

paru dans Le Journal du Domicile

Les news de Septembre/Octobre 2020 analysées par nos soins

ACTUS DOM’

Le covid renforce le domicile

Plus de 3 quarts des Américains de plus de 50 ans souhaitent vieillir à domicile selon une étude publiée par l’AARP (American Association of Retired Persons) en 2018. Une proportion proche de celle que nous enregistrons régulièrement en France (aux alentours de 80%) mais qui serait de surcroît en hausse. Pourquoi ? Parce que 40% des morts du covid sont décédés en Ehpad (nursing homes), qu’il s’agisse de personnes âgées ou de soignants.

Et donc, de plus en plus de jeunes retraités américains font aménager leur maison pour qu’elle soit adaptée à l’accueil de personnes âgées dépendantes, leurs parents aujourd’hui, eux demain. Un phénomène susceptible de booster significativement et durablement la capacité des américains, mais pas qu’eux, à vieillir chez eux.


Les avenants à venir ?

Les avenants 43 et 44 de la CCN de la branche de l’aide à domicile seraient-ils en passe d’entrer en vigueur ? Oui pour le 44, qui porte sur l’augmentation significative de l’indice du point (de 5,38 euros à 5,50 euros) et qui vient de recevoir un avis favorable par la commission nationale d’agrément (CNA). Le 43, lui, correspond à une refonte complète des classifications et rémunérations, avec une augmentation moyenne de 14%. Un avenant qui entrainerait mécaniquement le versement de plusieurs centaines de millions d’euros depuis les caisses publiques vers les salariés de l’aide à domicile.

S’il ne reste plus qu’à Brigitte Bourguignon à signer l’avenant 44 pour qu’il entre en vigueur, ce qui est plus que probable, c’est moins simple pour le 43 non inscrit à l’ordre du jour de la dernière CNA et qui aurait des conséquences financières majeures. Il ne manquerait pas de créer un appel d’air pour que le même type de revalorisation soit versé aux salariés du particulier employeur, du mandataire et à ceux des entreprises commerciales. On comprend donc la prudence tant que ni les montants, ni les canaux de financement de l’aide à domicile n’ont encore été débattus ni définis.


Vachey peu convaincant

La copie était attendue, tant elle devait nous éclairer sur les scénarii de mise en œuvre de la 5ème branche en termes de périmètre, de gouvernance et de financement. Le résultat est assez décevant à en juger par les éléments repris dans la presse -le rapport n’a été remis qu’au gouvernement-, largement focalisés sur la question fiscale et financière. Hausse de la CSG, augmentation des droits de succession, prélèvement sur le fonds de réserve des retraites, augmentation des droits de mutation, division par deux du plafond du crédit d’impôt pour la rémunération d’une aide à domicile, prélèvement sur les ressources d’Action Logement… Un catalogue plus proche de scénarii de saignée que de bouffée d’air.

Pour quelles suites ? En deux temps selon les trois ministres destinataires du rapport : « un certain nombre de recommandations sera mis en œuvre dès le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 » explique le communiqué de presse ministériel, indiquant également que « les autres propositions figurant dans le rapport feraient l’objet d’une étude approfondie ». Rien de bien précis ni de convaincant à ce stade, en somme.


Data dom’
13 200
le chiffre du mois :

C’est la surmortalité des malades d’Alzheimer aux Etats-Unis du fait du covid depuis le mois de mars, sur un total de 134 200 décès, selon des données fédérales analysées par le Washington Post. Une surmortalité due au double effet du virus lui-même mais aussi à la rupture du lien social lors du confinement.


C’est dit

« Si ce texte, éminemment porteur d’un message social, était en discussion début janvier 2021, il contribuerait grandement à restaurer la confiance des citoyens en leurs représentants nationaux, car ils pourraient en mesurer les effets dans leur quotidien dès l’année prochaine. »

Annie Vidal, députée de Seine Maritime, accompagnée de 77 parlementaires, à propos de la Loi Grand âge et autonomie, dans un courrier adressé au Premier Ministre le 17 septembre s’impatientant du calendrier, sur lequel pèse toujours d’inquiétantes incertitudes.


À LIRE AUSSI
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire