Actualités
16 mai 2022

7.500 inspections en Ehpad : Pourquoi ? Comment ?

En réaction à la publication des « Fossoyeurs », Olivier Véran et Brigitte Bourguignon, respectivement ministre de la Santé et ministre déléguée à l’Autonomie, ont annoncé le 8 Mars dernier que les 7.500 Ehpad de France, publics comme privés, feraient l’objet d’un contrôle dans les deux ans à venir. Une mesure qui a frappé l’opinion publique. Mais une mesure qui interroge. À tel point qu'aux alentours de 700 personnes assistaient le 11 mai à la matinée de Matières Grises, en visioconférence, sur le thème des contrôles.

Il fallait frapper fort. Il fallait que l’Etat tape du poing sur la table. Alors, pour calmer la vox populi et tenter de circonscrire l’incendie Orpéa, le gouvernement a décidé que chaque Ehpad de France ferait l’objet d’une inspection dans les deux ans qui viennent. 7.500 inspections sur deux ans, ce sont évidemment des centaines de milliers d’heures de travail administratif qui seront consacrées à cette vaste campagne.

Annoncé par les ministres, ce renforcement des contrôles a été martelé par Emmanuel Macron lui-même tant dans son programme que dans le débat d’entre-deux tours de la présidentielle contre Marine Le Pen. Difficile donc désormais de revenir sur cette « campagne nationale de contrôle ». Mais alors à quoi pourra bien servir cette campagne ? En quoi répond-t-elle aux questions qui se posent ? En quoi ce plan constitue-t-il un débouché satisfaisant après « l’affaire Orpéa » ? Vise-t-il sa cible ou est-il à côté de la plaque ?

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire