Actualités
15 octobre 2012

50 millions d’euros en plus pour l’aide à domicile !

À l'issue du conseil des ministres de ce matin, Michèle Delaunay, la ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie, annonce qu'elle va proposer au secteur de l’aide à domicile, une enveloppe de 50 millions d’euros, dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale. Cette aide supplémentaire s’ajoute aux 50 millions déjà programmés dans le cadre du fonds de restructuration créé par Roselyne Bachelot en 2011.

 Il y a eu le fonds Bachelot. Il y aura donc le fonds Delaunay. La ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie va en effet présenter un amendement gouvernemental au PLFSS 2013 – examiné à l’Assemblée nationale à partir du 22 octobre – qui affecte au secteur de l’aide à domicile 50 millions d’euros supplémentaires issus des réserves de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Cette enveloppe s’ajoute à celle dévolue par l’ex-ministre Roselyne Bachelot dans le cadre du fonds de restructuration de l’aide à domicile (50 millions d’euros versés en deux tranches, l’une en 2012, l’autre en 2013).

Comme pour l’enveloppe Bachelot, cette nouvelle aide est assortie de conditions : que les services en difficulté concernés présentent un plan de retour à l’équilibre, et nouveauté de l’enveloppe Delaunay, qu’ils s’engagent résolument dans « une dynamique de professionnalisation » dixit la ministre, qui cite, mais sans donner d’objectifs plus précis, « les évolutions de carrières, les évolutions de salaires, et la proportion des salariés à temps partiel ». Deuxième nouveauté : les services aidés doivent également s’engager dans une démarche de prévention de la perte d’autonomie.

Contrairement à l’enveloppe Bachelot, cette aide sera versée en une seule fois, en 2013 donc. Le fonds de restructuration 1re version a alloué à 576 services en difficulté une aide moyenne de 85 500 euros par structure. Même si, on l’a vu aux 3es Assises nationales de l’aide à domicile, les critères d’éligibilité ont posé de grands soucis… (lire la newsletter Dépendance, le débat de la semaine dernière).
 

Pour en savoir plus, lisez le Journal du Domicile de novembre !
 

Lors des 3es Assises nationales de l'aide à domicile, le 26 septembre dernier,
les fédérations d'aide à domicile et la direction générale de la cohésion sociale
ont longuement ergoté sur le bilan du fonds de restructuration version Bachelot.
© Patrick Dagonnot – EHPA Presse

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire