Actualités
26 décembre 2019

1999, l’année où tout bascula

On va vous parler ici d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. Il y a 20 ans exactement, la face des Ehpad changeait de tout au tout grâce à un article de loi, à quelques décrets et arrêtés et à... beaucoup de volonté politique. Face à la procrastination actuelle, il n’est pas inutile de revenir sur la folle épopée de la réforme de la tarification.

« Une réforme ? Non, Sire, une Révolution ». Ce dialogue aurait pu avoir lieu en 1999 tant la « réforme de la tarification » s’est transformée en réalité en une véritable « révolution de la qualité ». Tout part certes de l’article 23 de la loi dite « PSD » du 24 janvier 1997 mais la « prise de la Bastille » se déroule le 26 avril 1999, ce jour où une série de décrets et d’arrêtés vont graver dans le marbre une réforme qui va changer la face des Ehpad.

20 ans déjà ! Un 20ème anniversaire passé inaperçu cette année alors que le secteur des Ehpad continue peu ou prou de vivre sous le régime défini à cette époque-là. Certes, l’article 23 de la « loi PSD » de 1997 posait déjà les jalons du bouleversement en indiquant que pour héberger des personnes âgées dépendantes (D), un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées (EHPA) devait signer une convention tripartite. Doté de ce sésame, une « maison de retraite » devenait dès lors un « EHPAD ».

Pour lire l'intégralité de cet article,vous devez être abonné
au magazine Le Mensuel des Maisons de Retraite :
Déjà abonné ? Connectez-vous

Rejoignez la communauté de nos abonnés
et retrouvez quotidiennement les actus et le meilleur de l'information du secteur !
ABONNEZ-VOUS
Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire