Actualités
© Patrick Dagonnot - EHPA Presse

9 octobre 2014

10 ans après le décret, que sont devenus les médecins co ?

Depuis la parution en 2005 du décret relatif à la qualification, aux missions et au mode de rémunération du médecin coordonnateur exerçant dans un Ehpad, aucune évaluation d’aucune sorte n’a été menée. Le Journal du Médecin coordonnateur lance une grande enquête dont les résultats seront dévoilés aux 12es Assises nationales.

Près de dix ans après la parution du décret du 27 mai 2005, qui jette les bases de la fonction de médecin co, beaucoup de choses se sont passées. Les Ehpad se sont généralisés, accueillant une population de plus en plus dépendante. La fonction d’Idec, en partie définie par l’arrêté du 26 avril 1999, s’est consolidée au point que cette dernière est aujourd’hui un membre à part entière du trio de direction au côté du médecin co et du directeur. Pourtant, aucune évaluation officielle au niveau national n’a jamais été conduite sur la fonction de médecin co.

Que sont-ils devenus ?

Parmi les missions énumérées par le décret, lesquelles sont prépondérantes ? Quel est le temps consacré par les médecins co aux différentes tâches ? Comment le médecin co partage-t-il son temps entre activités internes et coordination des intervenants externes ?

Ce n’est pas qu’une question de curiosité. Le rôle et la place du médecin co peuvent varier considérablement d’un établissement à l’autre, selon que ce dernier est assujetti au tarif global ou au tarif partiel. Dans le premier cas, en effet, le médecin coordonnateur participe à la définition et la mise en œuvre de la politique générale de l’établissement. Dans le second, il est davantage tourné vers l’extérieur et la coordination des interventions des médecins traitants. La situation de chaque médecin co est donc indissociable de celle de son établissement, d’où le besoin de faire le point.

Rendez-vous aux 12es Assises

Le Journal du Médecin coordonnateur a donc décidé de lancer une vaste enquête via un questionnaire en ligne. Chaque médecin co est invité à y participer.

Les résultats de cette étude inédite seront présentés en avant-première lors des 12es Assises nationales du médecin coordonnateur, dont le programme est d’ores et déjà disponible. Les inscriptions sont ouvertes !

Partager cet article

Retour aux actualités


Commentaires

Vous devez être identifié pour pouvoir lire ou écrire un commentaire